Impôts : comment déclarer ses enfants ?

Publié le : 20 janvier 20214 mins de lecture

En matière de fiscalité, les enfants peuvent fournir des parts supplémentaires. Ceux-ci contribuent à réduire les impôts sur le revenu. Alors, les parents doivent déclarer ses enfants aux impôts afin de profiter des avantages qu’ils procurent. Le taux de prélèvement doit être adapté à votre situation de famille. Mais comment bien déclarer vos enfants aux impôts ?

La déclaration des enfants mineurs

Vos enfants mineurs ont droit à une augmentation du nombre de parts du quotient familial du budget fiscal des parents. Pour les impôts pour déclarer ses enfants mineurs, pour les deux premiers enfants, les parents peuvent bénéficier d’une demi-part supplémentaire. À partir du troisième enfant, ils ont droit à une part supplémentaire par enfant. Si les parents sont mariés, ils doivent faire une déclaration commune. Par conséquent, les enfants ajouteront automatiquement des parts à la famille afin de réduire l’impôt sur le revenu. Et pour les parents qui vivent en concubinage, dans ce cas, les deux personnes font une déclaration de revenus individuellement. Pourtant, la quantité des parts peut impacter le montant de l’impôt, c’est pourquoi il est important de faire une simulation. Ce dernier peut aider les parents à trouver un équilibre financier. En cas de divorce, le parent qui assure la charge des enfants doit faire la déclaration aux impôts. Il peut alors profiter des parts qui lui correspondent. Mais si les parents choisissent une garde alternée, ils peuvent partager les parts de leurs enfants.

Et pour les enfants majeurs ?

Votre enfant est majeur, cela signifie qu’il est indépendant sur le plan fiscal. Les impôts pour déclarer ses enfants sont toujours aussi importants même si votre enfant est majeur. Surtout s’il reste à votre charge, par exemple il n’a pas de revenus suffisants, ou encore un étudiant. Et ils peuvent encore bénéficier des avantages fiscaux. Mais s’il est majeur et a son propre revenu, il peut faire sa déclaration indépendamment. De plus, il est imposable personnellement. Pourtant, vous pouvez rattacher votre enfant majeur à votre foyer fiscal. Une autre solution est la déduction de la pension alimentaire qui est plus pratique si les revenus de l’enfant sont insuffisants. Il est donc important de bien déterminer vos choix.

La déclaration des enfants handicapés

Un enfant handicapé est toujours à la charge de ses parents. La déclaration dépend de sa situation, s’il est mineur ou majeur, etc. Pour les handicapés, les impôts pour déclarer ses enfants sont indispensables. Il peut toujours demander un rattachement à votre foyer même s’il est marié. Cependant, il doit faire sa propre déclaration de revenus. Si votre enfant est handicapé, vous pouvez demander une réduction d’impôt sur les primes payées en vertu d’un contrat de rente survie signée en sa faveur. Et s’il est majeur, il peut verser une prime sur un contrat d’épargne handicap et profiter également d’une réduction d’impôts.

Plan du site