Télétravail : que peut-on déduire des impôts ?

Publié le : 20 janvier 20214 mins de lecture

Ces dernières années, le télétravail connaît un engouement exceptionnel. Cela concerne tous les secteurs d’activités et s’explique notamment par le confinement dû par le virus covid-19. Face à ce développement étonnant, des questions se posent. Il s’agit entre autres de la possibilité de déduire les frais liés au télétravail des impôts. Découvrez les différents frais déductibles des impôts pour les salariés travaillant à domicile.

Le télétravail et l’impôt

En parlant de télétravail, il n’est pas question de réduction d’impôt, mais plutôt de déduction. En effet, les dépenses liées au travail à la maison s’enlèvent du revenu avant même de calculer l’impôt. Elles sont donc déduites parmi les frais réels. Ainsi, les frais engendrés par le télétravail sont énormes. Il faut se mettre au courant de la déclaration d’impôt en vigueur pour faire un calcul juste. Le but est de faire une déduction convenant à vos conditions de travail à domicile. Puis, avant toute déduction, sachez si votre métier le permet concernant les frais relatifs au télétravail. Comprenez également si vous avez été dans l’obligation de travailler chez vous en tant que salarié.

La déduction des frais de télétravail de la déclaration d’impôt

Le télétravail et impôts sont des sujets importants. En effet, la déduction des frais de télétravail est différente suivant que vous soyez salarié, indépendant ou micro-entrepreneur. Bien évidemment, le calcul se passe distinctement aussi. Quoi qu’il en soit, la loi fiscale précise que ceux qui disposent d’un bureau chez eux peuvent déduire ses impôts. Il est quand même à noter que cette déduction n’est possible que si le travailleur y a été obligé. En clair, il faut que le télétravail ait été imposé. Ainsi, si vous avez le choix de travailler à domicile ou dans un autre endroit, la déduction des frais devient impossible.

Concernant les frais déductibles relatifs au télétravail

Enfin, longue est la liste des frais déductibles en relation avec le télétravail. On distingue d’abord les loyers, la taxe foncière et la taxe d’habitation. À cela s’ajoutent les dépenses à caractère locatif comme l’électricité, et les travaux réalisés dans la pièce professionnelle. Les différents achats de fournitures rendant le télétravail possible sont aussi pris en compte. Il s’agit des meubles de bureau, de l’ordinateur, du bloc-notes et du stylo. Il en est de même pour le téléphone et l’abonnement internet pour réaliser le télétravail proprement dit. Faire une liste des frais est essentiel pour le télétravail et impôts. À la fin, il faut que vous ajoutiez les frais réels comme le déplacement, le repas, etc.

Plan du site